Participation à la gouverne

Gouverne

Les transitions préscolaire-primaire, primaire-secondaire, secondaire-collégial et collégial-universitaire constituent des moments critiques des parcours scolaires. L’intérêt de mettre sur pied des programmes de liaison en mathématiques entre les ordres d’enseignement a été démontré (Corriveau, 2013). Les chercheures Corriveau, DeBlois, Jeannotte et Tremblay collaborent avec le MEESR, la Commission scolaire de Montréal, la Commission scolaire du Fleuve et des Lacs, les cégeps (entendre des établissements offrant le premier niveau d’études postsecondaires) Garneau, Maisonneuve et de Sherbrooke à propos du sens que les élèves/étudiantes/étudiants confèrent aux apprentissages en mathématiques et en sciences en lien avec leur intérêt à poursuivre des carrières qui nécessitent ces formations disciplinaires. Le modèle de la CoP (communauté de pratique) est suggéré comme moyen d’assurer la transition des diplômées et diplômés avec le marché du travail (Laferrière et Saint-Pierre, 2015).

Le cloisonnement des ordres d’enseignement (Bourdon et Bélisle, 2015, CERTA) est aussi approché par l’analyse des politiques éducatives, qui s’intéresse notamment aux sens que les différents acteurs de l’éducation leur donnent (Lessard et al, 2008) et à la prise en compte des dimensions culturelle et politique d’aide à la prise de décisions lors de la mise en œuvre des programmes (Lessard et Carpentier, 2015). Une analyse comparée de la qualité des dispositifs émanant des politiques provinciales et territoriales en adaptation scolaire permettra d’amorcer des travaux utiles à la prise de décision sur le plan de l’administration scolaire (Tremblay, 2014).

La gestion axée sur les résultats (Larouche et al, 2014) et ses effets sur la participation, dont celles du personnel enseignant, est étudiée. Elle s’élargira pour inclure des chercheures et chercheurs s’intéressant à la transformation des organisations (Jacob, 2001, CETO) et aux analyses de grandes données associées à la PRS (Power, Romero [ULaval], Sauvé [TELUQ] et Ratté [ÉTS]). Dans le respect des spécificités des cultures, dont les cultures autochtones, des chercheures et chercheurs de l’Université Laval et du Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones (Lévesque, 2009, DIALOG) analyseront des modèles pédagogiques innovants.

Au postsecondaire, les réponses données aux problèmes de la PRS par les cégeps et les universités au plan de l’organisation des services et des études sont devenus une question d’actualité, notamment avec la mise en place de services d’aide à la réussite, de programmes de mise à niveau, de dispositifs d’orientation (Picard, Héon et al, 2012-2015) et de l’assouplissement des cheminements académiques. En outre, la flexibilité temporelle et spatiale des cours en ligne séduit un nombre croissant d’étudiantEs; l’analyse de leur participation est un nouveau domaine (analyses numériques de l’apprentissage [Learning Analytics]) qui intéresse des chercheurEs du Réseau (Power, 2008; Romero et Usart, 2014; Sauvé et al, 2007). Une base de données, constituée par Sauvé et al (2010, 2012, 2014), porte sur les facteurs liés à la réussite-échec des études postsecondaires; l’amplification de cette base permettra des analyses transversales, dont :

  • L’identification de méta-traces qui englobent plusieurs traces;
  • La définition de leur pertinence en fonction des contextes;
  • Une identification des possibilités de remédiation à proposer aux enseignantes et enseignants ainsi qu'aux apprenants et apprenantes.