Grève étudiante et parcours au collégial : mobilisation, démobilisation, et après

Article de revue

Contributeurs: 
État de publication: 
2007
Nom de la revue: 
Bulletin d'information de l'Observatoire jeunes et Société
Intervalle de pages: 
1-3
Résumé: 
En fait, les impacts sur les études ont été rapportés davantage par celles et ceux qui étaient contre ou indifférents à la grève. Ces impacts ont surtout été vécus comme du découragement, de la démotivation. Malgré ces bouleversements, on ne constate aucune baisse de la moyenne générale au semestre d’hiver pour l’ensemble de notre échantillon qui regroupe des jeunes de profils académiques très variés, même si les bouleversements d’horaires ont parfois été importants, ont causé certains soucis et ont pu exiger passablement d’adaptation. Alors que plusieurs jeunes appréhendaient éprouver des difficultés importantes compte tenu du rattrapage qui les attendait lors des entrevues du printemps, les entretiens de l’automne suivant ont permis de constater que ces craintes ne s’étaient que rarement concrétisées. En fait, le maintien du rendement académique paraît imputable à une modulation des exigences de la part du collège et du personnel enseignant. Globalement, donc, la grève semble avoir eu peu d’effet sur les résultats académiques au collégial. Si la perte de motivation engendrée par le sentiment d’être pris dans un mouvement dont ils ne voulaient pas et dont ils ne contrôlaient pas l’issue a pu précipiter certains abandons ou se traduire en pertes de motivation, les mesures d’atténuation mises en place par les collèges et l’attitude conciliante des enseignantes et contré les impacts appréhendés du rattrapage.