Participation école-famille-communauté

École-Famille-Communauté

Avant la mise sur pied du réseau PÉRISCOPE
Nous savions que les partenariats école-famille-communauté jouent un rôle incontestable dans la PRS qu’il s’agisse, par exemple, des devoirs à la maison (Deslandes, 2009, 2013) ou des saines habitudes de vie (Rivard et Deslandes, 2013). Les facteurs qui suscitent l’engagement des parents (Bardou et al, 2010) étaient connus de même que les modes de rapprochement avec l’école (Dumoulin et al, 2013).

Des effets des pratiques déployées par les partenaires de la communauté avaient été repérés, par exemple :

  • Maison Jeunes-Est, dans le programme Accès 5 auprès d’élèves à risque de décrochage scolaire, provenant de territoires défavorisés et issus de l’immigration étaient  étudiés par Lessard, Bourdon et Ntebutse (2014-2017);
  • Desmarais (2012) avait développé le programme de raccrochage PARCOURS;
  • Laferrière et al, (2013) avaient évalué l'impact du programme Fusion Jeunesse qui vise, entre autres, à contrer le décrochage.

Avaient également été analysées les tensions qui surviennent dans la formation en alternance pour les jeunes du parcours régulier dont le rapport à l’école secondaire est difficile (Barma et al, 2013), de même que les différentes stratégies adoptées par des jeunes dans le cadre de collaborations avec le milieu (Rousseau et al, 2007). Le modèle École en réseau (MÉES/CEFRIO), codéveloppé avec les commissions scolaires qui administrent de petites écoles rurales, se révélait efficace pour hausser la qualité de la participation d’élèves en difficulté, et leur compréhension à l’écrit s’est améliorée (Allaire et al, 2015; Hamel et al, 2015).

La gamme des usages des technologies et des ressources numériques s’étant élargie, de nouveaux contextes de participation active étaient aménagés et des chercheur-e-s créaient des dispositifs innovants pour les apprenant-e-s des milieux ruraux, autochtones et urbains.

L'activité du Réseau
Le réseau PÉRISCOPE effectue de la recherche-intervention, notamment en partenariat. Les éléments ci-dessous ont fait partie des actualités à un moment ou l'autre. En outre, le Réseau poursuit un chantier sur les relations école-famille-communauté et l'ensemble des résultats est accessible sous ce lien.

  • Marie-Catherine St-Pierre au colloque du réseau PÉRISCOPE

    Mme Marie-Catherine St-Pierre, professeure à l'Université Laval, a participé au panel Relations école-famille du colloque PÉRISCOPE qui a eu lieu le 27 mai 2019, avec la présentation : Pour une transition de la garderie à l’école réussie : que nous dit la recherche pour poser des actions proactives en soutien aux enfants vivant avec des incapacités?  Vous trouverez ci-dessous un résumé et une vidéo de cette présentation.

     

  • Julia Nicol au colloque du réseau PÉRISCOPE

    Le 27 mai 2019, Mme Julia Nicol, membre fondatrice de Parents pour la diversité, a participé au premier panel du colloque, Relations école-famille, avec la présentation: Perspective et action(s) proactive(s) d'une mère dans ses relations avec l'école. Voici un résumé et une vidéo de la présentation.

     

  • Thérèse Laferrière, Rollande Deslandes au colloque du réseau PÉRISCOPE

    Le 27 mai 2019, lors du dernier congrès de l’ACFAS, le réseau PÉRISCOPE organisait un colloque intitulé Collaborations école-famille-communauté au bénéfice de la persévérance et de la réussite scolaires. L’objectif de l’événement visait à offrir un lieu de dialogue entre les chercheur.e.s, les décideur.se.s et les praticien.ne.s de terrain ayant des perspectives distinctes quant aux questions liées aux relations collaboratives entre l’école, la famille et différents partenaires communautaires. 

     

  • Joyce L. Epstein au colloque du réseau PÉRISCOPE

    Lors du colloque PÉRISCOPE qui a s'est déroulé le 27 mai 2019, la Dr. Joyce L. Epstein, cheffe de file à l’échelle internationale en matière de partenariats école-famille-communauté, a partagé les résultats de ses recherches sur la nature et les effets de l'engagement de la famille et de la communauté. Elle a décrit les «leçons apprises» sur les structures et les processus essentiels qui doivent être mis en place pour implanter des programmes de partenariat efficaces et équitables qui soutiennent l'apprentissage et le développement des élèves.

     

  • Catherine Larouche au colloque du réseau PÉRISCOPE du 27 mai 2019

    Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Catherine Larouche, professeure à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), a participé à la présentation Perspective(s) et action(s) proactive(s) pour renforcer les relations école-famille partant de la structure officielle de participation parentale dans l’école. Voici un résumé et une vidéo de la présentation.

     

  • Sandy Nadeau au colloque du réseau PÉRISCOPE

    Le 27 mai 2019, au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Sandy Nadeau, doctorante à l'Université de Sherbrooke (UdeS), a présenté: Pour l'intensification des relations école-famille : Perceptions d’élèves du secondaire de la participation parentale au suivi scolaire dans les milieux socioéconomiques défavorisés. Voici un résumé et une vidéo de sa présentation.

     

  • Johanne Cyr au colloque du réseau PÉRISCOPE (vidéo)

    Lors de cet événement qui a eu lieu le 27 mai 2019, au cours du premier panel Relations école-famille, Mme Johanne Cyr, ressource professionnelle à Une école montréalaise pour tous (UÉMPT) - MEES, a présenté Perspectives et actions d'une école montréalaise pour tous : les interventions en littératie pour une collaboration école-famille en milieu défavorisé. Voici un résumé et une vidéo de la présentation.

     

  • Entretien court avec Joyce L. Epstein au colloque du réseau PÉRISCOPE du 27 mai 2019

    Le 27 mai dernier, lors du dernier congrès de l’ACFAS, le réseau PÉRISCOPE organisait un colloque intitulé Collaborations école-famille-communauté au bénéfice de la persévérance et de la réussite scolaires. L’objectif de l’événement visait à offrir un lieu de dialogue entre les chercheur.e.s, les décideur.se.s et les praticien.ne.s de terrain ayant des perspectives distinctes quant aux questions liées aux relations collaborat

  • La lutte au décrochage scolaire : un combat sur plusieurs fronts

    Compte tenu que le processus du décrochage scolaire est reconnu comme étant multidimensionnel et complexe, une synthèse incite les acteurs du milieu scolaire, du milieu communautaire et de la santé publique ainsi que les chercheurs à prioriser les interventions en fonction de cinq grandes catégories d’intérêt (suivre ce lien pour consulter le rapport du Bureau de la statistique du Québec, 2014). Le Conseil national d'évaluation du système scolaire de la France (CNESCO, 2017) propose trois orientations afin d’agir efficacement face à cette problématique (voir le dossier du CNESCO en cliquant sur ce lien). Pour poursuivre la lecture, suivre ce lien.

  • L’effet de facteurs du milieu familial et du climat de classe perçu par les élèves sur l’adaptation positive d’élèves du secondaire à risque de décrochage scolaire issus de milieux socioéconomiques défavorisés

    L’objectif de cette étude est de décrire les relations entre le style parental, la participation des parents au suivi scolaire, le climat de classe perçu par les élèves et le risque de décrochage scolaire d'élèves du secondaire dans une perspective axée sur la résilience scolaire.