ChatGPT, la pointe de l’iceberg!


Un iceberg est rarement isolé: d’autres moins perceptibles sont là, à côté, derrière ou en voie de se former. C’est la métaphore retenue pour souligner le pas de géant que l’espèce numérique, soit celle des robots conversationnels, vient de franchir. De nouveaux défis se pointent donc à l’horizon en matière de réussite scolaire et de leurs incidences sur le décrochage scolaire des jeunes et sur le développement de leur citoyenneté à l'ère du numérique. Les robots ou agents conversationnels deviendront-ils des tuteurs pour les élèves? Des assistants d’enseignement? Des agents de changement? ICI-PRS vient de placer ce thème en tête de liste de sa 5e série de « Panels en réseau ».  

En amont du panel qui aura lieu le 26 janvier 2023, voici quelques références utiles afin de jauger, du moins pour le moment et si ce n'est déjà fait, la capacité de ChatGPT, robot (ou agent) conversationnel auquel il est possible d'ailleurs d'accéder en cliquant sur ce lien:

Simon Duguay, enseignant au CSS des Découvreurs et chargé de cours à l’Université Laval, a publié plusieurs réflexions sur les usages de ce robot (https://padlet.com/simonduguay/IA_edu et https://twitter.com/SimonDuguay3/status/1612986842298683393?s=20&t=XjbkaMc3ZJ1IG_R1hBH9VQ. Notamment, il a produit un schéma inspirant (v3), intitulé « Pistes de réflexion sur l'éducation à l'IA: passer de consommateur à créateur par l'IA ». 

Lydia Michaud, une étudiante au baccalauréat en enseignement secondaire (mathématiques), a fait des essais, notamment en utilisant le robot conversationnel afin de se familiariser avec ce que le robot est susceptible de fournir comme réponses lors d'une activité d'enseignent-apprentissage sur l'introduction de fractions (1re secondaire). Voir sous ce lien.

En France, Elie Allouche, chef de projet recherche appliquée, bureau du soutien à l’innovation numérique et à la recherche appliquée DNE-TN2 et (ChatGPT, 2022) du ministère de l’Éducation et de leurs collègues ont effectué des tests et un entretien hors-série avec l’agent conversationnel ChatGPT sur le numérique en éducation : potentialités et limites d’une technologie d’intelligence artificielle. Voir Sens et finalités du numérique en éducation – Hors-série : Tests et simulations d’« entretien » avec ChatGPT

 

L'INEE n'est pas immINEntE

Le MEQ repousse la mise en place de la création de l'institut national d'excellence en éducation (INEE) pour des raisons que nous ne connaissons pas : Difficultés non anticipées? Financement non disponible? crédibilité douteuse? La liste est extensible ...


Le palmarès des écoles: le réseau Périscope s'oppose à l'accentuation de la sélection et des inégalités qui risquent d'en résulter.

Québec a dévoilé le 18 mars un « tableau de bord » en éducation qui fournira à tout un chacun l'information pour comparer, maintenant ou sous peu, les différentes régions, les centres de services scolaires et les écoles. Puisque ce palmarès va creuser l'écart entre les écoles, en permettant aux familles qui en ont les moyens de choisir une école plus performante, le réseau PÉRISCOPE vous invite à signer la pétition d’École ensemble en suivant ce lien: https://www.ecoleensemble.com/palmares


Un grand éducateur et chercheur vient de s'éteindre

Antoine Baby, cofondateur du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), laisse un héritage intellectuel de taille en matière de persévérance et de réussite scolaire et éducative. Il tenait des propos éclairés sur des questions complexes. Dans ses analyses, il a su mettre l'accent sur la réussite plutôt que sur l'échec scolaire. 

Le réseau PÉRISCOPE consacre le panel en réseau, intitulé L’incontournable nécessité d’une vision sociale de l’école québécoise, à un hommage à ce bâtisseur du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) et du Centre de transfert sur la réussite éducative (CTREQ).

Pour assister au panel, jeudi le 21 mars 2024 (16h00 - 17h00), se rendre à

https://periscope-fse-ulaval.zoom.us/my/periscope2024

Mot de passe: tact


Le mouvement École ensemble a initié un débat collectif sérieux, passons maintenant en mode solution!

Lors du panel en réseau du 15 février 2024 qui a porté sur le plan pour un réseau (scolaire) commun,  monsieur Stéphane Vigneault, coordonnateur d'École ensemble, a suggéré que le débat amorcé a permis de cerner l'enjeu sociétal de faire en sorte que les élèves du Québec aillent à l'école ensemble. La conversation étant installée et l'objet clarifié, il s'agit maintenant de faire porter l'attention sur, et de discuter, de la solution.


Étudier dans un système inégalitaire et en souffrir - une adolescente, Noah Ducharme, prend la parole

Une étudiante du secondaire partage son analyse (époustoufflante!) sur le système éducatif québécois et son expérience et celle de pairs au sein de celui-ci. Pour accéder à son texte paru dans le journal Le devoir, suivre ce lien.

Image générée par DALL-E